Protonmail

Utiliser ProtonMail pour sécuriser ses données en généalogie

Vous êtes généalogiste et vous posez des questions sur la confidentialité de vos données et de vos recherches, car cela vous concerne très personnellement, mais concerne également vos proches. Chez Généastuces, nous nous posons les mêmes questions, qu’elles soient relatives au partage de son ADN ou aux recherches faites en ligne.

Internet est un portail ouvert. C’est un outil et une base de données des plus utiles et non négligeables. Il vous permet de réaliser vos recherches depuis chez vous avec des documents anciens ou qui pourraient se trouver à plusieurs centaines voir milliers de kilomètres de chez vous. Néanmoins, il peut aussi vous exposer à des risques que vous vous devez de connaître et prévenir.

Dans cet article, nous aborderons :

  • Le RGPD pour les nuls
  • La confidentialité sur internet
  • La meilleure façon de protéger vos données

À l’issue de cet article, vous n’aurez plus de raison de vous inquiéter pour vos données et serez prêt à réaliser vos recherches généalogiques en toute sécurité et confiance.

Le RGPD pour les nuls

La première chose à savoir est que, en France, le RGPD (règlement général sur la protection des données) est LE règlement qui protège les utilisateurs contre les utilisation frauduleuses de leurs données. Il s’inscrit dans la continuité de la loi française informatique et libertés de 1978 et renforce le contrôle par les citoyens de l’utilisation qui peut être faite des données les concernant.

On pourrait résumer le RGPD en ces trois points. Il assure:

  • Une protection des données à caractère personnel similaire entre les habitants des l’UE;
  • Un cadre légal sur le traitement de données personnelles simplifié et allégé;
  • Une responsabilité accrue de la part des entreprises.

Cependant, la machine étatique étant généralement lente et peu flexible, il convient parfois de ne pas attendre sur elle pour nous protéger mais de prendre les devants. D’autant qu’il existe des solutions simples et efficaces pour le faire, comme les excellents ProtonMail et ProtonVPN.

La confidentialité sur internet

Effectivement, la première question à se poser lorsque l’on travaille sur nos données personnelles avec internet est: qui y a accès ? Nous allons donc analyser en quelques lignes la notion de confidentialité sur internet.

Qui peut voir nos données sur internet ?

Nous savons tous qu’internet a grandement facilité le partage d’informations. Mais beaucoup de gens ne réalisent pas que tout ce que nous mettons en ligne peut être vu par quiconque dispose d’une connexion internet.

Les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) fondent souvent leurs bénéfices sur la surveillance et la vente de données concernant leurs clients. Ce qui veut dire que les FAI conservent nos données en historique et les utilisent. Les entreprises peuvent par la suite utiliser nos données pour leurs propres profits, par exemple sous forme de publicités ciblées. On apprend dans Libération que « Aux États-Unis, l’historique de navigation des internautes peut désormais être vendu au plus offrant par leur fournisseur d’accès à Internet ».

De plus, il faut savoir que, de manière générale, les réseaux de wifi public sont très mal sécurisés et peuvent être piratés très facilement. C’est en tout cas probablement le cas du réseau du cybercafé ou de la bibliothèque dans laquelle vous vous rendez pour réaliser vos recherches. Les pirates utilisent des logiciels simples et faciles à utiliser dont l’acquisition est tout à fait légale. Si vous avez de la chance, le hackeur n’aura accès qu’à votre historique de navigation. Mais il peut aussi potentiellement avoir accès à toutes vos données sensibles, y compris vos mots de passe, vos informations bancaires et même votre adresse postale. Saviez-vous que le seul nom de votre réseau wifi domestique peut suffir pour retrouver l’adresse de votre domicile ?

La réalité est qu’internet n’est pas une « boîte noire » impénétrable, mais plutôt un environnement très poreux. Qui plus est, si vous mettez quelque chose sur le web, il y restera pour toujours !

Données sensibles en généalogie

En généalogie, vous pouvez être exposés à différents types de menaces: la connection à des réseaux wifi mal sécurisés, l’envoi de courriels avec les différents services d’archives, l’échange de pièces jointes en tout genre et la publication de votre adresse électronique et de votre numéro de téléphone sur les réseaux sociaux ne sont qu’un aperçu des points faibles facilement ciblables par les hackeurs.

Lorsque vous menez des recherches généalogiques, vous êtes très souvent en relation avec d’autres personnes, professionnels ou proches, ce qui engendre irrémédiablement des communications le plus souvent via boite mail.

Vous pouvez être amené à communiquer des archives comprenant des actes d’état civil, des photographies personnelles, des adresses ou origines, des livres ou biographies en cours d’écriture ou finalisés qui permettent à la personne de retracer et reconstituer vos liens et votre histoire. Entre les mains d’une personne mal intentionnée, ces données peuvent s’avérer dangereuses pour vous, mais également pour vos proches.

Comme nous avons pu le constater en juin 2018 avec la mise en lumière du piratage de plus de 92 millions de comptes inscrits sur la société MyHeritage, ou encore plus récemment en octobre 2021 avec le piratage des comptes d’Hérédis Online, les données généalogiques intéressent les pirates et peuvent être revendues à prix d’or.

Comment protéger mes données ?

Protéger nos proches et nos données personnelles pour qu’elles ne soient pas utilisées à mauvais escient ou contre notre accord est donc très important. Mais comment s’y prendre ? Nous savons que la transmission de données et qu’uniquement le fait de surfer sur internet peuvent comporter des risques.

Utiliser un service de messagerie protégé

Lorsque vous utilisez une messagerie privée quelconque et que vous envoyez un email à un tiers, vous acceptez que l’on puisse vous lire et voir vos pièces jointes. De façon imagée cela revient à envoyer une carte postale sans enveloppe! C’est notamment ce qui explique que vous puissiez voir une publicité sur une page web correspondant juste à un objet que vous venez d’acheter, et pour lequel vous avez reçu une confirmation de commande dans votre boite mail…

On peut éventuellement se dire que ça ne pose pas de problème en soi tant qu’il s’agit d’informations de la vie courante. Mais cela peut devenir beaucoup plus problématique si votre boite mail comprend des données de santé (par ex. échange de mails avec votre médecin traitant ou votre caisse d’assurance maladie) ou permettant de vous identifier (par ex. une pléthore d’informations généalogiques). Qui voudrait d’un futur ou le prix de votre complémentaire santé est ajusté unilatéralement par votre assurance après qu’elle ait pu acheter un paquet de données ciblées à Google ?

Choisir ProtonMail

Une boite mail protégée comme ProtonMail fonctionne un petit peu comme un VPN avec le cryptage de vos données. C’est-à-dire que vos données sont cachées et lisibles seulement par votre destinataire.

Le grand avantage de ProtonMail est que c’est le seul service de messagerie qui utilise un système de chiffrement de bout en bout capable de chiffrer également les pièces jointes.

Le chiffrement de ProtonMail signifie que toutes les données stockées par votre messagerie sont cryptées et ne peuvent être consultées par l’entreprise elle-même. L’infrastructure de ProtonMail est hébergée dans un ancien centre de commandement militaire au cœur des Alpes suisses, l’un des centres de données les plus sécurisés au monde. Ainsi, les abus de pouvoir sur la consultation des données échappent légalement à la juridiction des États-Unis et de l’Europe.

L’anonymat est également un point fort de cette messagerie puisqu’aucune donnée personnelle n’est demandée lors de la création de votre compte, ni numéro de téléphone ni seconde adresse électronique. Même l’adresse IP avec laquelle vous vous connectez ne peut être identifiée.

Grâce à toutes les fonctionnalités réunies du service de messagerie ProtonMail, vous pourrez être sûre que personne ne tombera ou ne pourra accéder à vos données privées. Communiquez en toute sécurité avec vos correspondants même lorsque vous devez leur faire parvenir des archives en pièces jointes.

Utiliser un VPN

Un VPN (Virtual Private Network) est un réseau privé virtuel. Cet outil se situe entre votre ordinateur, ou tout autre appareil physique vous permettant de vous connecter à internet, et le destinataire qui peut être un site web ou une application par exemple.

Comment fonctionne un VPN et comment protège-t-il nos données ?

Toutes vos données, votre historique de recherches, sont chiffrées et passent uniquement à travers le serveur VPN qui envoie par la suite les informations requises au site internet. C’est une sorte d’étape intermédiaire entre votre ordinateur et le site de destination finale servant à brouiller vos informations en leur attribuant une nouvelle source. De cette façon, personne n’a accès à votre trafic en ligne, et vous écartez donc le risque de piratage des données lorsque vous faites vos recherches.

Le fait de passer par un serveur VPN vous permet également de gagner en confidentialité. En effet, lorsque vous utilisez un VPN, vous choisissez la localisation de votre appareil et ce dernier cache votre adresse IP en la remplaçant par la sienne. Donc pour le site internet receveur, c’est l’adresse IP de votre VPN qui a fait telle ou telle recherche. Vous pourrez donc potentiellement faire vos recherches depuis chez vous, mais le site des archives sur lequel vous êtes pensera que vous êtes connecté depuis la Biélorussie (ou tout autre pays de votre choix).

De plus, les fournisseurs d’accès à internet peuvent conserver votre historique pendant plusieurs semaines jusqu’à une année entière. L’avantage avec un VPN est que vos données chiffrées ne peuvent être enregistrées et ne peuvent pas non plus être lues par le VPN lui-même.

Choisir ProtonVPN

Les VPN à utiliser sont facilement reconnaissables grâce à quelques caractéristiques intéressantes.

Pour commencer, assurez-vous que votre VPN possède beaucoup de serveurs dans différents pays. Plus il y en a, plus votre confidentialité sera respectée.

Le second point très important est de veiller à ce que le VPN en question utilise le chiffrement existant le plus fort, c’est-à-dire que votre trafic sera chiffré avec l’AES-256.

Avec ProtonVPN vous retrouvez ces différentes caractéristiques et bien d’autres encore. Par exemple, l’entreprise Proton est basée en Suisse où les lois en vigueur sur la confidentialité sont très strictes afin de préserver au mieux la vie privée de leurs citoyens. L’application est donc protégée par certaines lois les plus strictes au monde et reste en dehors de la juridiction des États-Unis d’Amérique et de l’UE. C’est-à-dire que ProtonVPN ne peut être contraint d’espionner ses utilisateurs contrairement aux VPN étrangers.

ProtonVPN utilise également une technologie unique pour augmenter la vitesse de traitement de vos informations et ne pas vous ralentir lors de votre navigation sur le web. En effet, le fait de devoir passer par un autre serveur avant de vous rendre sur le site internet a tendance à ralentir votre navigateur. Cependant, avec les technologies utilisées par ProtonVPN vous n’aurez pas ce problème et aurez la même sensation et rapidité de navigation que ce soit avec ou sans VPN.

Réalisez vos recherches en toute sécurité !

Vous êtes maintenant au fait des différents risques concernant vos données ainsi que vos recherches sur internet. Vous savez également comment les éviter et comment prévenir ces risques.

Utilisez dès à présent ProtonVPN et ProtonMail pour plus de sécurité et remettez-vous à vos recherches généalogiques en toute sérénité.

Laisser un commentaire