Mamie parle-nous de toi

Mamie/Papy, parle-nous de toi

Alors que Noël approche, tout le monde se met à la recherche de cadeaux pour faire plaisir à ses proches le moment venu. Et en ce qui nous concerne, nous nous intéressons tout particulièrement à la recherche de « cadeaux généalogiques ». Mais là est toute la question: comment être sûr de faire plaisir ? C’est pour vous éviter des moments de panique de dernière minute que Généastuces se met à la recherche des bons plans cadeaux. Cette semaine nous continuons sur notre lancée dans la catégorie « livre à remplir », avec un ouvrage qui vous permettra d’éveiller la curiosité généalogique chez les plus jeunes. Il s’agit de Mamie/Papy, parle-nous de toi chez Familium éditions.

L’aspect visuel

Ce livre n’est disponible qu’en couverture reliée, et fait un effet « wow » dès le premier contact visuel. Le livre est grand, il est beau, il est lourd. Ça sent la qualité à tous les niveaux, et nous n’aurons aucun mal à classer cet ouvrage dans la catégorie des « beaux livres » que l’on gardera surement longtemps, voire très longtemps.

Au niveau de la distinction, le livre pour Mamie a un liseré couleur bordeau sur sa tranche gauche, alors que celui pour Papy a un liseré bleu. Les photos et illustrations choisies pour la couverture des deux ouvrages sont différentes et contribuent largement à l’effet « wow » cité en début d’article: il pourrait s’agir de documents en la possession de chacun d’entre nous, ce qui aidera sans nul doute la personne chargée de remplir le livre à se l’approprier pleinement.

Le contenu

Comme pour l’aspect visuel, la première impression lors du contact avec l’intérieur du livre est excellente. Les pages sont d’un grammage élevé et resisteront à tout type de stylos choisi pour les remplir. Aucun risque que l’encre ne traverse les feuilles ou ne réduisent la lisibilité à cause d’une trop grande transparence.

Chaque double page du livre comprend une page libre sur la gauche (par exemple pour coller des photos ou comme espace d’écriture supplémentaire) et est illustrée par des petites photos ou dessins apportant une certaine « dynamique » à chaque fois.

Le livre compte un total de 127 pages, organisées comme suit:

  • Te souviens-tu de tes grands-parents ? (p. 9)
  • Parle-nous de ta mère (p. 17)
  • Parle-nous de ton père (p. 25)
  • Raconte-nous tes souvenirs d’enfance (p. 33)
  • Quels sont tes souvenirs d’école (p. 41)
  • Parle-nous de ton mari, notre papy (p. 57)
  • Aimais-tu ton travail (p. 69)
  • Parle-nous de tes enfants (p. 75)
  • Qu’est-ce qui te plaisait et qui te plait encore ? (p. 93)
  • Dis-nous quelques mots sur tes petits-enfants (p. 105)
  • Nous aimerions bien savoir aussi… (p. 111)

La première partie – te souviens-tu de tes grands-parents ? – se compose de 7 questions assez générales sur les grands-parents de la personne concernée: comment s’appellaient-ils, te rappelles-tu où ils vivaient, quels moments passés avec eux te rappelles-tu, etc.

Parle-nous de ta mère se focalise – sans surprise – sur la mère de la personne concernée. On y trouve des questions du type: peux-tu nous décrire ta maman, te rappelles-tu d’une anecdote que ta maman t’aurait racontée de son enfance, en quoi ta maman t’a le mieux aidée, qu’est-ce qui amusait le plus ta mère, etc.

Alors qu’on aurait pu s’attendre à un vulgaire copier/coller, les questions de la partie Parle-nous de ton père sont de manière vraiment intéressantes légèrement différentes de la précédente. Par exemple, au lieu de te rappelles-tu d’une anecdote que ta maman t’aurait racontée de son enfance, on aura ton père te parlait-il de son enfance ou plutôt de sa vie d’adulte ?

Raconte-nous tes souvenirs d’enfance couvre aussi bien le lieu d’habitation que relations avec de potentiels frères et soeurs, en passant par les jeux favoris ou les vêtements portés. Il n’est pas fait mention des souvenirs d’école, qui ont une catégorie dédiée au sein même de l’ouvrage.

La partie quels sont tes souvenirs d’école parle aussi bien du lieu que d’autre chose: quelles étaient tes matières préférées, avais-tu de bons résultats, quels métiers voulais-tu faire étant petite et pourquoi, à qui parlais-tu le plus souvent, avais-tu un amoureux, etc ? Avec ses 14 pages dédiées, c’est l’une des parties les plus développées de l’ouvrage car elle couvre l’école mais également les relations avec les amis d’alors.

Parle-nous de ton mari, notre papy pose évidemment la question de comment as-tu rencontré papy ? mais pas seulement: ou alliez-vous quand vous sortiez ensemble ? alliez-vous danser quelque part, quelle était votre chanson préférée, etc.

La vie professionnelle n’est pas en reste, avec Aimais-tu ton travail ? On y retrouve des aspects de la vie professionnelle, mais également de la vie économique: combien gagnais-tu par mois et combien coûtait, par exemple, un litre de lait ou une baguette ? Des informations qui seront bien utiles à qui trouve ces livres dans quelques centaines d’années!

Parle-nous de tes enfants est également une partie assez développée avec ses 18 pages, couvrant de la naissance (comment avez-vous choisi leurs prénoms) à en quoi es-tu fière de tes enfants, en passant par les bêtises qu’ils faisaient (l’espace dédié à cette réponse étant une double page entière… sommes-nous donc si terribles que ça ?!)

La partie qu’est-ce qui te plaisait et qui te plait encore ? peut contenir une certaine redondance avec certains sujets traités auparavant comme les voyages (par ex. voyage de noce traité dans parle-nous de ton mari) ou ce qui t’amusait le plus (par ex. jeux traités dans la partie raconte-nous tes souvenirs d’enfance). Cependant on y trouve également des questions nouvelles comme sur les plats et boissons préférés, le livre préféré, les occupations comme le jardinage ou les animaux domestiques.

Dis-nous quelques mots sur tes petits-enfants PEUT s’avérer une partie un peu sensible, car vu l’intitulé du livre le cadeau viendra très probablement d’eux. Les questions sont fort heureusement posées de manière très intelligentes et ne ne devraient pas amener à des réponses clivantes!

La dernère partie, Nous aimerions-bien savoir aussi… se focalise sur les plus grandes joies / peurs / réussites / difficultés / rêves de la personne, et demandera un petit travail de reflexion pour rapporter les moment historiques vécus et bien d’autres questions que nous ne détaillerons pas pour vous garder quelques surprises 🙂

À qui s’adresse ce livre ?

À tous. Pas dans le sens que tout le monde POURRAIT offrir ce livre, mais que tout le monde DEVRAIT le faire. Il y a quelques années nous avions écrit un article sur l’importance du recueil de mémoire. Nous pensons maintenant qu’un tel exercise ne serait pas complet sans avoir été accompagné par cet ouvrage.

En plus de son indéniable qualité d’impression, ce livre est construit d’une façon très intelligente en posant les bonnes questions de la bonne manière. C’est une expérience assez « guidée » pour ne pas perdre la personne chargée de le remplir, tout en laissant assez de liberté dans les réponses à apporter.

Dans un monde où tout se « numérise », ce cadeau est un brin de fraicheur qui permettra non seulement de receuillir des souvenirs, mais également une écriture manuscrite et une expérience, qui resteront bien après que Mamie ou Papy nous aient quittés.

Si vous n’avez pas encore offert ce cadeau à vos aïeux, nous ne saurions que vous recommander chaudement de le faire sans plus attendre. Ne pas le faire, c’est prendre le risque inutile de le regretter plus tard.

Note Généastuces:

Note : 5 sur 5.

Pour se procurer ce livre facilement:

Et si comme nous vous manquez de temps pour lire tous les livres qui vous intéressent, pensez à essayer les livres audio (1 mois gratuit, annulation facile si vous changez d’avis!):

Laisser un commentaire