archivage photos anciennes

Comment sauvegarder vos photos anciennes (4/4) ?

Épisode 4: l’archivage

Une des questions qui revient souvent pour qui veut sauvegarder son patrimoine familial est: comment archiver ses photos anciennes ?

Le sujet est bien vaste et il semble difficile d’y répondre en un seul billet. C’est pourquoi nous vous proposons une série de quatre billets qui devraient répondre à la plupart des interrogations sur le sujet, et qui traiterons des sujets suivants: numérisation, retouche, impression et archivage. L’intégralité des billets pourra être consultée directement dans le coin pratique de notre blog.

Dans ce quatrième et dernier billet, nous aborderons la question de l’archivage des photos anciennes.

ISO 9706, ISO 16245 et ISO 18916

La règle de base de l’archivage est simple: on ne conserve pas un document de plusieurs dizaines voire centaines d’années comme on conserve les pièces justificatives de sa dernière déclaration d’impôt pour la durée obligatoire de 3 ans. Au fil du temps, certaines normes ont été édictées et sont suivies comme « bonnes pratiques » dans le domaine.

Voici un aperçu rapide de quelques unes d’entre elles:

La norme ISO 9706 spécifie les critères de permanence du papier exprimée en ces termes: force minimale mesurée par un essai de résistance au déchirement, quantité minimale (mesurée en terme de réserve alcaline) de substances qui neutralisent l’action de l’acide, quantité maximale (mesurée au moyen de l’indice Kappa) de produits facilement oxydables et PH maximal et minimal d’un extrait aqueux à froid du papier.

La norme ISO 16245 « Information et documentation – boîtes, pochettes d’archivage et autres enveloppes en matériau à base de cellulose pour l’archivage de manuscrits et imprimés en papier et parchemin » est en vigueur depuis 2021.  D’après la norme, les systêmes d’archivages répondant à ces critères doivent être différenciées en type A et B, selon le matériau utilisé:

  • Le matériau du type A doit remplir les exigences technologiques de la norme ISO 9706.
  • Le matériau du type B doit également remplir les exigences technologiques de la norme ISO 9706, mais sans les restrictions de l’indice Kappa.

La norme ISO 18916 indique les « critères de conservation pour les documents photographiques ». Elle est l’équivalent de l’ANSI Photographic Activity Test (PAT) qui permet d’évaluer les interactions chimiques qui peuvent exister entre l’image photographique et les différents matériaux d’archivage utilisés (papiers, cartons, boîtes, pochettes papier ou plastique). Ce sera donc un critère d’une importance majeure pour l’archivage de vos photos anciennes.

Comme chaque généalogiste le sait, les images photographiques sont particulièrement sensibles aux conditions d’environnement, comme la température, l’humidité relative et la pollution de l’air, mais également aux substances oxydantes émises par certains matériaux.

Il faut donc veiller à conserver les documents photographiques dans des pochettes, chemise et boîte de qualité archivistique. Le carton, le papier et le plastique peuvent contenir des substances nocives, comme la lignine et la charge de colophane dans le papier et le carton ou encore certains plastifiants (en particulier dans les chemises en polychlorure de vinyle (PVC)).

Le choix de la matière de la pochette dépendra du format de la photographie, de son état physique et surtout de la fréquence d’utilisation.

  • Les pochettes et chemises en papier sont recommandées pour des photographies peu consultées. Elles offrent une protection contre la lumière et la poussière. Elles doivent respecter la norme ANSI qui recommande 87 % d’alpha cellulose et ne doivent pas contenir de lignine. Il est conseillé de prendre un papier dont le pH est compris entre 7 et 8,5.
  • Les pochettes en plastique sont plus appropriées pour des collections fréquemment consultées. Elles protègent les photographies des traces de doigts, des saletés et de l’usure due aux manipulations. Cependant il faut vérifier que le niveau d’humidité relative du lieu de stockage ne dépasse pas 50 % d’humidité relative, car le plastique peut garder l’humidité. Les plastiques recommandés sont le polyester, le polyéthylène et le polypropylène.

Quelle disponibilité pour le grand public ?

Bien que la généalogie soit une activité qui se démocratise depuis de nombreuses années, ce n’est pas pour autant que l’on trouvera facilement du bon matériel d’archivage.

Des sites comme Amazon.fr proposent quelques références intéressantes:

La boite d’archives Canson, format A4. Comme vous le constaterez dans la description du produit, cette boite répond à toutes les exigences listées ci-dessus: ISO 9706, ISO 18916, Ph neutre (sans acide). La boite est également recouverte d’un revêtement de couleur noire opaqe qui offre une bonne résistance à la lumière et au dégorgement à l’eau, ce qui sera idéal pout stocker des documents anciens ou des photos. Elle est également livrée avec 25 feuilles de papier cristal qui permettront la séparation des documents à l’intérieur de la boite même. Cette boite est disponible en 2 tailles: nous recommendons les dimensions 22,5 x 31 x 3,5 cm.

Les pochettes de qualité archivale Artcare. Ces pochettes vous permettront d’entreposer séparément vos documents dans la boite Canson présentée ci-dessus (les dimensions fonctionnent partfaitement ensemble). Là encore, il s’agit de solutions de qualité archivale (sans acide) et donc sans aucun rique pour vos documents. Seul bémol, les pochettes ne sont disponibles qu’en format A4 ou A3 à ce jour. On aurait aimé un format plus petit (par exemple A5, voire encore plus petit) pour pouvoir envelopper les photos individuellement.

Bien que limitée, ces solutions devraient tout de même permettre de répondre à la plupart des besoins d’archivage de photos anciennes, avec un moyen sûr de ranger vos photos et document familiaux importants.

Cependant, si vous voulez tout un catalogue de solutions de qualité archivisite, il vous faudra passer commande chez un spécialiste. En faisant nos recherches, il semblerait que deux noms de société reviennent fréquemment, toutes deux basées en Allemagne. Vous pouvez passer commande directement sur leur site.

Conclusion

La fin de cet article marque également la fin de notre série concernant la sauvegarde de vos photos anciennes. Nous avons passé en revue les techniques de numérisation, de retouche, d’impression et d’archivage des photos anciennes. N’hésitez pas à nous contacter afin de partager vos expériences respectives ou trouvailles de matériel miracle utilisé à des fins de préservation. Merci de nous avoir suivi tout au long de cette série!

Laisser un commentaire