Généalogie gratuite

Généalogie gratuite: mythe ou réalité ?

Comme toute activité, la généalogie peut s’effectuer avec différents niveaux d’investissement, que ce soit au niveau du temps passé ou au niveau des fonds engagés. Et comme toute activité, la généalogie peut devenir une passion très chère si l’on abuse des services offerts par des sociétés commerciales qui ont développé tout un lot de solutions à nous vendre, contre la promesse d’une vie de recherches plus facile. Nous vous proposons de creuser un peu ce point. La généalogie gratuite est-elle un mythe, ou une réalité ? Que vont nous apporter les différents investissements et sont-ils nécessaires pour réussir sa généalogie ? Réponse dans cet article.

La chance d’avoir des ancêtres français

Et oui! On râle souvent sur nos impôts mais la gratuité des archives est une des raisons pour lesquelles on est heureux d’en payer en France. Comme mentionné sur le site du ministère de la culture: « Le code du patrimoine dispose que la conservation des archives est organisée dans l’intérêt public. À chaque niveau de l’organisation territoriale de la France, de l’État jusqu’aux communes, le public est donc en droit de trouver les moyens de repérer et de consulter les documents qui l’intéressent. »

La référence « à chaque niveau de l’organisation territoriale » est évidemment en lien direct avec ce que nos connaissons tous: archives nationales, départementales, municipales, etc. Et même si tous les services d’archives n’utilisent pas forcément les deniers publics de la manière la plus optimale qu’il soit, nous avons quand même beaucoup de chance d’avoir des ancêtres Français. D’autres marchés ont complètement privatisé la conservation et le traitement des archives, et la consultation de documents datant de plusieurs siècles ne peut alors se faire que contre un abonnement payant.

Mais l’accès gratuit aux archives est-elle la seule condition à une pratique généalogique gratuite ?

Les logiciels de généalogie gratuits, ça vaut quoi ?

Une enquête exhaustive réalisée en 2020 par le site genealogiepratique.fr donne un excellent aperçu des logiciels de généalogie les plus utilisés et la note globale qui leur est attribuée par les utilisateurs. Voici ce qui ressort principalement de cette analyse:

Les logiciels « hors-ligne »

Ce sont les logiciels qui doivent être installés sur un ordinateur en local. Ils sont nombreux et leur offre varie de gratuite à payante (versions d’essai mise à part). Sur le top 5 qui ressort de l’étude, nous retrouvons un mix parfait de logiciels gratuits (Ancestris, Ancestrologie) et de logiciels payants (Hérédis, Généatique). Le cinquième logiciel, Brother’s keeper, peut-être utilisé soit en version gratuite, soit en version payante.

L’avantage des logiciels gratuits listés est qu’ils sont vraiment gratuits. Ce ne sont pas des modèles hybrides qui offrent des fonctionalités limitées en gratuit, et qui débloquent toutes les fonctionalités moyennant paiement ou abonnement.

  • Ancestris est un logiciel développé par une association (loi 1901), financée par des cotisations annuelles (membres), des dons et des subventions. Le logiciel comprend toutes les fonctionnalités que vous pourriez attendre d’un logiciel de généalogie, et selon les résultats de l’étude mentionnée plus haut les utilisateurs en sont très contents (note globale de 7.98/10). Gros avantage, depuis la version 11, Ancestris permet d’exporter ses données vers Généanet (voir plus bas) sans même avoir besoin de quitter le logiciel! L’inconvénient majeur semble se trouver au niveau de l’interface utilisateur un peu veillissante, ce qui n’est pas un problème en soi mais peut devenir un frein pour celui qui aime passer des heures devant son écran.
  • Ancestrologie est également un logiciel totalement gratuit. Comme noté sur la page de présentation, le développement est l’affaire de bénévoles et la distribution est gratuite. Le financement semble principalement assuré grâce aux dons des utilisateurs. L’interface utilisateur est légèrement meilleure que celle d’Ancestris, mais la dernière version disponible date de 2015. Le logiciel couvre les besoins de base du généalogiste, mais le « prix à payer » pour la gratuité est donc le peu de mises à jour et d’évolutions de l’outil au cours du temps. À noter que du côté des utilisateurs, ancestrologie bénéficie d’avis très favorable (note globale de 7.76/10).

Difficile de parler des avantages des logiciels permettant de faire sa « généalogique gratuite » sans comparer les prestations qu’offrent les logiciels payants. Les deux principaux acteurs sur le marché sont Hérédis et Généatique. On ne les présente plus tant ils sont présents sur le marché, et si l’on ne prend pas en compte leurs versions d’essai (limitées à 50 individus dans les deux cas), alors ce sont des logiciels payants.

Les avantages principaux de ces logiciels par rapport à une version gratuite seront les suivants:

  • Une interface plus agréable pour l’utilisateur;
  • Des fonctionnalités plus avancées et en perpetuelle évolution (bien que, sur ce dernier point, cela puisse requérir une mise à niveau payante chaque année);
  • Des mises à jour (des « patch ») corrigeant les bugs et problèmes de sécurité inérants à tout logiciel informatique;
  • Une possibilité (optionelle) d’accéder à un systême « en ligne » permettant l’accéleration des recherches ou la sauvegardes des données sur les serveurs de la société éditrice;
  • La fait que le logiciel soit « hors-ligne », ce qui signifie que toutes les notes que vous prenez restent sur votre ordinateur et ne sont pas partagées avec le reste du monde;
Les offres « en ligne »

Par opposition aux logiciels « hors-ligne », on trouve également des sites « en ligne » qui permettent aux utilisateurs de construire leur arbre gratuitement. Le plus connu pour nous est certainement Généanet, qui offre la possibilité de construire sa généalogie en ligne gratuitement. La gratuité n’est ici pas contestable, mais elle vient attachée d’un certain nombre d’inconvénients à considérer dans sa prise de décision:

  • La plupart des sites n’offrent la possibilité que de mettre un seul arbre en ligne. Cela sera probablement largement suffisant pour la plupart des utilisateurs, mais peut devenir un point bloquant au cas ou l’on veut garder certains arbres indépendants (généalogistes professionnels faisant des recherches sur plusieurs familles, conjoints voulant garder les recherches sur les deux familles séparées pour plus de lisibilité, etc);
  • Les arbres en ligne ne sont par définition accessibles qu’avec une connexion internet. Avant de faire ce choix, il convient donc de bien réfléchir au besoin d’accéder à son arbre en dehors de chez soi (vos AD ont-elles une bonne connection internet à disposition du grand public), à sa couverture réseau ou encore à la fiabilité de son fournisseur d’accès internet…;
  • Les arbres en lignes supposent que l’on y rentre toutes les informations dont il faut se souvenir, ce qui peut comprendre des informations sensibles;

Et les abonnements alors ?

Nous avons passé en revue l’accessibilité aux archives et les principales différences entre logiciels gratuits et payants. Reste un troisième aspect à considérer: les systèmes d’abonnement qui fleurissent sur internet mettent-ils un coup d’arrêt aux espoirs de développer une généalogique gratuite ?

Maintenant que la fusion géante du monde de la généalogie en France est terminée, les acteurs proposant des abonnements dignes de ce nom se limitent au nombre de deux: Geneanet/Ancestry et Filae/MyHeritage. En résumé, tous proposent plus ou moins la même chose: un accès facilité via leurs moteurs de recherche à des données disponibles gratuitement (actes d’état civil) ou pas nécessairement (arbres d’autres utilisateurs en lignes). Le but étant de grandement faciliter la recherche, de générer des pistes et de gagner beacoup de temps pour constituer son arbre.

Conclusion: la généalogie gratuite, mythe ou réalité ?

Pour le plus grand bonheur de tous, la généalogie peut encore être une discipline entièrement gratuite: toute la « matière première » fait partie du domanine public, et il existe pléthore de solutions en ligne et hors ligne permettant de formaliser ses recherches gratuitement.

Cependant, les solutions payantes peuvent apporter des avantages non négligeables. Les logiciels payants offriront une interface plaisante ou des fonctionnalités vraiment utiles pour organiser ses recherches et structurer des trouvailles, quand les offres d’abonnement permettront de donner un vrai coup d’accélérateur aux recherches dans un monde ou la seule denrée vraiment limitée est le temps dont nous disposons sur cette terre.

D’autant que – pour l’instant – le prix des services proposés reste raisonnable et accessible au plus grand nombre. On espère que cela restera le cas après les rachats annoncés des géants du domaines par des sociétés étrangères dont le seul but est de maximiser leur profit, peut-être aux dépens de l’ « esprit généalogique » à la française qui repose encore beaucoup sur l’entraide et la collaboration… qui jusqu’à preuve du contraire ne coûtent rien d’autre que de la bonne volonté.

Laisser un commentaire